في الواجهةوطنية

L’Algérie risque de fermer le robinet du gaz à l’Espagne

ASSAFIR24: ZINB MHAIDRA

En froid avec le Maroc, L’Espagne va-t-elle avoir du gaz cet hiver ? La question se pose alors que la tension est à son comble entre le Maroc et l’Algérie. L’Espagne reçoit en effet des milliards de mètres cubes de gaz naturel depuis l’Algérie, ce contrat est menacé par l’escalade des tensions entre les deux voisins du Maghreb, puis les gazoducs traversent le Maroc.

Alger affiche depuis fin août son intention de fermer le robinet à l’expiration de ce contrat le 31 octobre, ce qui, selon les experts, pourrait compromettre la fourniture de gaz à l’Espagne, à l’approche de l’hiver, dans un contexte de forte hausse des prix dans toute l’Europe.

Le ministre des Affaires étrangères espagnol José Manuel Albares se rend d’ailleurs jeudi en Algérie, premier fournisseur de gaz de son pays, pour discuter du dossier, En dépit de crises récurrentes entre Alger et Rabat, le pipeline GME (Gaz Maghreb Europe) inauguré en 1996 et qui relie sur 1.400 km les gisements de l’Algérie, le plus gros exportateur de gaz d’Afrique, à la péninsule ibérique, a convoyé environ 10 milliards de m3 par an.

Il est très improbable qu’un accord soit conclu pour prolonger le contrat GME (…) Difficile d’imaginer des négociations au vu du manque de canaux diplomatiques entre Rabat et Alger”, analyse Geoff Porter, expert en géopolitique du Maghreb. Fin août, l’Algérie a en effet rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc, invoquant des “actions hostiles” du royaume, une décision “complètement injustifiée”, selon la Maroc .

مقالات ذات صلة

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

زر الذهاب إلى الأعلى